Partials, tome 1, de Dan Wells.

mardi 20 juin 2017


Nous sommes en 2076 ; la guerre contre les Partials à décimer
 la quasi-totalité de l'espèce humaine.


Un peu plus de quarante milles individus humains survivent tant bien que mal sur l'île de Long Island, mais cette petite population est déchirée ; un virus, le RM, empêche tout nourrisson de vivre plus d'une journée. Le Sénat à la gouverne de cette petite île décide alors face à cette situation des plus critiques de donner naissance à la loi Espoir toute jeune fille de 18 ans se voit dans l'obligation de tomber enceinte le plus rapidement possible, dans l'espoir de voir naître, un jour, un porteur sain.

Kira Walker, étudiante en médecine, donne chaque jour naissance à des enfants, avant de les voir mourir... Jusqu'à ce qu'une idée des plus folles s’immisce dans ses pensées. Jusqu'à ce que le Sénat de l'île dérive une nouvelle fois, abaissant l'âge de la loi Espoir, à non pas 17 ans. Mais bien 16. 



Une dystopie sf qui fait froid dans le dos !


Les Partials sont des êtres génétiquement modifiés, ils ont étés conçus pour être plus forts, plus résistants, que l'homme, et beaucoup plus rapides. Ces êtres étaient censés combattre à la place des humains lors de la guerre d'Isolation ; ce qu'ils ont fait, avant de se retourner contre leurs créateurs, puis contre l'humanité entière, le tout en répandant le virus RM..

Dès la première page nous nous retrouvons face à Kira et ses collègues, dans une pièce hermétique, aseptisé, faisant face à un bébé mort, une énième mort par RM. Les données s’échangent avec banalité, des chiffres, toujours les mêmes depuis 11 ans, température et rythme cardiaque... Kira désespère un peu plus chaque jour face à ce mal qu'on pourrait penser incurable, jusqu'à ce que le Sénat décide de revoir à la baisse l'âge des jeunes femmes pour la loi Espoir ; la coupe est pleine pour notre protagoniste ; il lui faut trouver un remède, il lui faut accomplir ce que nulle autre personne n'a encore osé faire ; remonter à la source du RM. Et abolir une bonne fois pour toute cette immonde loi Espoir.


Une, deux... Trois mois plus tard.


Le roman est découpé en trois parties ; la toute première pose les bases, occupant les 150 premières pages du roman. Ni trop long, ni trop court, contenant le principal. La seconde fait littéralement décoller l'intrigue ! Elle occupe plus de 220 pages, et elle a été ma partie préférée ; rythmée, sous tension, nous suivons Kira et une poignée de personnages secondaires en dehors de l'île, se livrant à une véritable course contre la montre... 

Kira est une protagoniste que j'ai beaucoup apprécié, même si quelques-uns de ses coups de sang m'ont hérissé les poils... Je me suis vite rappelé son jeune âge. Elle sait ce qu'elle veut, ce qu'elle doit faire et comment... Sa détermination mérite respect ! J'ai vraiment beaucoup aimé la voir évoluer dans ce climat électrique ou n'importe qui pourrait brutalement retourner sa veste contre elle, contre sa cause, et j'ai hâte de voir son évolution dans le tome deux ! Après les révélations que la troisième partie nous délivre, Dan Wells à de quoi faire !

Au niveau des personnages secondaires, j'ai beaucoup aimé Jayden... Je le trouvais vraiment sympathique comme personnage ! Réfléchi, droit dans ses bottes... J'ai donc été grandement déçue du chemin que l'auteur lui a tracé, je voyais les choses tout autrement...

Les autres personnages n'apportent pas grand-chose à l'histoire, globalement, à part Samm, que j'ai eu envie d'étrangler à plusieurs reprises. Et à la limite, Marcus, le petit ami de Kira, qui n'est ni bon ni mauvais... Son personnage peut encore largement évoluer durant le second tome, dans le bon sens comme dans le mauvais.


Conquise


Après avoir versé dans le polar, Dan Wells se prête à la dystopie, et c'est une jolie petite une réussite ! J'ai été emporté par la masse de rebondissements, d'actions.. Sans parler du côté scientifique, doucement incorporé, toujours bien expliqué et développé ! Je me lance dans le tome deux avec grand plaisir...

13 commentaires:

  1. J'adore les dystopies mais celle-ci me tentait moyennement... Ai final, avec ton avis enthousiasme je verrai :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah, top ! :D J'espère que ça te plaira, si jamais tu le lis !

      Supprimer
  2. Çà me tente trooop ! Merci pour la découverte petit pruneau (c'est un compliment, j'adoooore les pruneaux)
    Des bisous du mercredi ! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour toi je serais le plus beau des pruneaux, Plouffy !

      :* ♥

      Supprimer
  3. J'ai souvent vu ce roman, mais il ne me tentait pas plus que ça...ta chronique m'a fait changer d'avis ! Si je le vois dans une bibliothèque, je l'emprunterais, promis ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes ! :D <3 J'espère que tu réussiras à le trouver !

      Supprimer
  4. Je suis super contente que tu aies aimé ! J'ai adoré ce livre aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut que j'aille lire ta chronique d'ailleurs !! :D

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Si jamais tu as l'occasion de le lire, j'espère qu'il te plaira dans ce cas ! :D

      Supprimer
  6. Il est dans ma wish depuis des lustres j'ai encore plus hâte de le lire maintenant :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yeaaah ahah ! :D Hâte d'avoir ton avis quand tu auras mis le nez dedans !

      Supprimer
  7. J'en ai entendu beaucoup de bien :)

    RépondreSupprimer